top of page

L'HOPITAU

Laboratoire des arts de la marionnette

La transversalité est une des grandes richesses de l’art de la marionnette : elle s’adresse à tous les publics, mélange les formes, au croisement des arts de la scène et des arts plastiques. 

L’Hopitau est un lieu mis à disposition par la Ville de La Chapelle-sur-Erdre, dédié à la marionnette et plus largement aux disciplines artistiques qui l’enrichissent, investi par La Salamandre depuis 2020.

Ce lieu a été pensé pour accueillir d’autres compagnies et créer une effervescence autour de ces formes artistiques. Les artistes en résidence y sont accueillis afin d'encourager et soutenir la création et la diffusion des compagnies locales, nationales ou internationales.

Une petite salle de répétition ainsi qu'un atelier sont mis à la disposition des artistes durant leur temps de création. Des temps d'échange avec les compagnies et les habitants sont aussi proposés lors des résidences de l'Hopitau.

En dehors de cette activité d'accompagnement artistique, des actions culturelles à destination de différents publics sont menées régulièrement : ateliers, stages, rencontres...

453F89C4-8642-4F09-B1F0-93B57055A833.jpg

Appel à résidence

saison 24-25.

UN LIEU DE CRÉATION

Gif - Cie résidence.gif

L'histoire de l'Hopitau

Le site serait celui d'une ancienne léproserie fondée par les moines-soldats des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, établie probablement vers le début du XIIème siècle. Au XVIIème, le lieu qui fait partie de la paroisse de Saint Donatien de Nantes, est dénommé "maison noble de l'Hopitau". La construction du château daterait du XVIIIème. A la Révolution, le domaine appartient à la famille Hervé de la Bauche. Mais en 1792, il est confisqué et devient Bien National ; la famille est arrêtée et emprisonnée mais survit à la période révolutionnaire et rachète le château. M. Hervé de la Bauche a été conseiller municipal dans les années 1820. En 1838, la famille le Maignan de la Verrie s'installe à l'Hopitau. Le premier Plan cadastral de La Chapelle (ci-dessous) montre la configuration du domaine et des dépendances en 1839 (étang, lavoir, chapelle, four,...). Henri le Maignan de la Verrie fut maire de la commune de 1874 à 1878. Le domaine sur lequel va être construit le village de Gesvrine ainsi que le château et son parc sont vendus, ces derniers étant finalement acquis par la ville de La Chapelle-sur-Erdre en 1977. L'étang a été comblé ; mis aux normes, le château et les anciennes fermes ont abrité depuis un centre de loisirs et des associations.

Source : association Au pas des siècles

FRAD035_04_6FI_44035_00003_0001.jpg

Les partenaires :

Ville de La Chapelle-sur-Erdre • Ministère de la Culture - DRAC Pays de la Loire

L'Hopitau - Laboratoire des arts de la marionnette - fait partie du réseau RÉGION Médicis soutenu par la Région des Pays de la Loire.

bottom of page